Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bienvenue sur ce blog. Passionné par les uniformes du XIX siècle et l'armée d'Afrique , on dit de moi que je fais le zouave......mais pas que ! Figurines fantastiques, Première et Seconde Guerre Mondial , croisade , époque napoléonienne etc ...Bref, j'essaye de varier les plaisir . Bonne lecture.

lundi 20 décembre 2010

Les femmes en Crimée.

Suite à la demande faite sur le forum CCFF : http://ccffcw.xooit.fr/t1554-projet-18e-de-ligne-Second-Empire.htm

Voici un petit point photographique sur quelques femmes en Crimée!

La premiere est légendée ainsi :

"Henry Duberly Esqr., paymaster, 8th Hussars, standing before Mrs. Isabella Duberly, on horseback"





La deuxieme est intitulée :
" Camp of the 4th Dragoons, convivial party, French & English. One gioard smoking a pipe, two Zouaves, and Mrs. Rogers in front of a hut




La suivante, certainement la plus connue, est une cantiniere de zouaves......anonyme!


La "cooking housse" du 8th Hussard brittanique


Le grenadier guards à Skutarii en turquie, regardez à gauches, au moins trois dames!





Sur celle ci, voir à droite au second plan, au moins une femme.




Miss Roger encore, devant la "hut" du capitaine Webb du 4th dragoon guards .






En espérant susciter des vocations !!!!!

Cravatte du fantassin français 1854-1919

Bonjour, voici mon premier achat de matériel pour la Crimée!! La cravate du fantassin!

Le règlement ne décrit qu'un seul article de col, le col noir en satin Turc. Hors celui-ci n'est plus porté qu'en grande tenue; et les instructions définies pour la campagne de Crimée précisent que c'est la cravate de couleur bleu de ciel foncé (encore une variation de bleu dans le vocabulaire militaire français!!!) qui est emmenée. Celle ci n'est réglementée qu'en 1860.

Elle est en "calicot", longue de 1,50m, sur 42 cm. Ourlée sur trois de ses bords.
Elle se place autour du cou de la façon suivante:

"La cravate enveloppe le cou et revient s'attacher devant par un noeud plat dont les pans sont cachés sous l'habit."









Pour ce qui est des dimensions, celle que j'ai trouvé fait bien 1,50m mais seulement(!) 20 cm de large. Hors ces cravates étaient largement recoupées en deux parties dans la largeur car sinon vous avez une véritable écharpe autour du cou!! Il m'est arrivé de trouver des cravates de 14-18 (les même que celle qui nous intéresse, elles étaient toutes coupées dans la largeur!).
Autre soucis, celle ci est ourlée à la machine, mais c'est la première fois que je trouve le bon calicot indigo!! Je vais donc la dé -ourler et refaire les ourlés à la main! Une bonne occupation pour mes soirées d'hiver!

L'adresse du fournisseur :

http://www.nicecollection.fr/index.php

samedi 11 décembre 2010

les planches Godillot.

Les sources primaires ne sont pas si nombreuses pour passer à coté de celle ci. Quoi de mieux que les planches publicitaire du plus célèbre fournisseur d'uniformes du second empire ?

Voici donc les planches représentant les effets militaires (ou apparentés pour certains ) que la maison Godillot vend dans les années 1860-67. Outre l'armée française , Godillot fournit bien d'autres pays! La commande la plus célèbre restant les 10 000 tenues de chasseurs à pieds fournies aux troupes fédérales américaines durant la guerre de sécession. La commande comprend des tenues complètes, de la coiffure au petit équipement.(shako, cuir, bonnet de police, veste, pantalons bouffants, gourde, sac à dos, brosses, trousses coutures...etc.) les tenues s'avérant trop petites pour les grands américains, seuls quelques régiments seront pourvues,notamment les 62ième, 82ième et 83ième Pennsylvanie volontaire, 18ième Massachusetts, 49ième et 72ième New York.


Revenons à nos planches, en voici quelques unes qui vont nous permettre d'observer quelques effets des plus rares!

La première regroupe les équipements relatifs aux tentes, sardines tout autour, cordeau de tirage roulé au centre, demi mat de la tente abris en bas à droite, maillet de bois ( intéressant de voir à quoi il ressemble!) et mat pour tente plus importante (les grandes tentes rondes ?)





Ici la planche nous montre les éléments d'éclairage, je ne sais pas si ils sont utilisés par l'armée ou juste en vente pour les civils ? Il y a néanmoins à droite au milieu la boite à graisse d'arme avec la petite brosse d'arme.

Avec la troisième planche , nous entrons dans le vif du sujet. Ici les éléments utilisée par la cavalerie et les troupes montées


Cette planche montre les équipements de l'infanterie, avec en particulier le grand bidon au milieu de la page à droite, la marmite (à gauche), deux équipements que nous devrons avoir d'une façon ou d'une autre! (je veux dire en original ou en copie biensur !)


le havre sac 1854.




l'équipement du fantassin avec tout en bas posés sur le sac de petite monture, la trousse couture avec le fameux bobineau de bois,la boite à graisse vue plus haut avec la brosse, les divers brosses, le martinet, le bouchon de fusil.... les modèles vont rester en vigueur pour certains jusque dans les années 40 voir 80 (1980 !!)








jeudi 9 décembre 2010

De la lecture des livrets militaires.....un fantassin en Crimée.

Ce matin, j'ai ouvert un livret militaire d'un fantassin du 15° de ligne classe 1855. Et j'ai trouvé mon sujet d'article de ce soir. Ce soldat à embarqué le 04 août 1855 pour l'armée d'Orient, sur le vaisseau "le Jupiter". Il a débarqué à Kamiesh, le 14 septembre.

Jusque là rien d'exceptionnel, il fait parti d'un des régiments qui ont relevé les vieux régiments du début de campagne, il n'a pas vu les derniers combats pour Sebastopol.

Là où les choses deviennent très intéressantes, c'est dans la partie concernant les effets reçus. Dans la zone concernant la première catégorie (les vêtements d'uniforme) il est précisé, outre les classiques capote veste tunique, pantalon bonnet de police et épaulettes, une ceinture de flanelle, effet qui est typique des dotations spéciales pour la Crimée ou l'Afrique.

Mieux encore, dans les effets de seconde catégorie (shako, équipements de cuir...) il est rajouté à la plume :


-sac de campement : J'ignore totalement ce que cela peut être ??? un duvet ???
-couverture : étant donné qu'il y en a déjà une en dotation j'imagine que c'est une deuxième ??
-criméenne : c'est une capote modifiée et plus chaude, je vais tenter un article sur la criméenne prochainement!
-Chéchia : attesté par les photos de Fenton (voir ci dessous) je pense en tant que bonnet de camp pour l'hiver ?
Regardez le deuxième homme en partant de la gauche! c'est un fantassin portant la chéchia!






-Guêtres Bulgares : grandes guêtres lacées sur le coté et faites en mouton, laine à l'intérieure!
-gants : sachant que le soldat a deux paires de gants blancs, il doit s'agir de gants de laine!
-Chaussons : j'ignore complètement ce que cela peut bien être ?
-sabots : très pratiques pour le camp en hiver, les chaussons doivent y rentrer je pense!

Sinon la dotation en petit matériel plus classique :

Linge et chaussures:

-Une paire de bretelles de pantalon elles ressemblent à celles de 14-18, non reliées entre elles et avec deux bandes de chaque coté de couleur vive (rouge, rose ou bleu)
-deux chemises
-un caleçon
-une calotte de coton
-deux cols (il s'agit du col noir en coton et de la cravate de toile de coton bleu)
-un couvre shako
-un étui de tunique (dit "étui mille raies" du fait de ses rayures bleues)
-deux paires de gants (coton blanc )
-une paire de guêtres en cuir
-idem en toile
-un havre-sac (écrit ainsi sur le livret)avec courroies
-un livret
-deux mouchoirs
-un pompon (de shako)
-deux paires de souliers

petite monture :

-1 bouchon de fusil
-une boucle de pantalon (???)
-une boite à graisse
-une boite à cirage
-une brosse d'arme
-une brosse à effets
-une brosse à souliers
-une brosse à lustrer
-une brosse à patience
-une épinglette
-une fiole à tripoli (bientôt en photo sur le blog)
-un martinet
-un sac de petite monture
-un tampon de cheminée (?????)
-une patience (plaquette en bois permettant le nettoyage des boutons)


La trousse couture


-une paire de ciseaux de 12 cm
-un étui en bois garni de 6 aiguilles
-un des à coudre en fer
-une alêne emmanchée
-quatre écheveaux de fil: noir, gris, garance, et jonquille.
-un peigne à décrasser en corne

Je vais au fur et à mesure essayer de trouver des photos de tous ces éléments!

mercredi 8 décembre 2010

le fantassin de 1870

Dernier article sur le fantassin du second empire, celui de la gazette des uniformes sur le fantassin de 1870 par L.Delpérier.
C'est le premier de l'auteur chronologiquement, mais il y a toujours quelques infos de plus à glaner de ci de là!
Bonne lecture














mardi 7 décembre 2010

l'uniforme du fantassin français la suite....1860-67

Grace à Paddy que je remercie, nous pouvons lire l'avant dernier article de la superbe série de L.Delpérier dans la gazette des uniformes, sur les uniformes du fantassin de la pèriode 1860 à 1867! Les campagnes de cette pèriode sont bien sur le mexique, 7 ans de campagnes qui se terminent en fiasco, mais aussi de Chine et d'Italie (sisi, celle de Mentana!!)
bonne lecture



























dimanche 5 décembre 2010

L'armée du Second Empire par Henri Ortholan

Voici la dernier fiche de lecture en date, un trés interressant ouvrage qui synthétise tout ce qu'il faut savoir sur l'armée française de cette époque là. Tout y est , recrutement, oorganisation, effectifs, descriptif de chaque arme et services...... Indispensable pour tous ceux qui souhaitent connaitre cette armée!




Concernant la reconstitution du fantassin en Crimée, un point trés interressant sur la nourriture :

" Le riz n'est attribué qu'en temps de guerre. Apparus dans les rations de l'armée d'Afrique, en 1838, le cafè et le sucre* sont distribués dans toute l'armée à partir de 1848.......La ration est de 1 Kg de pain quotidien.......la ration de viande fraiche .........passe à 250 g de viande fraiche ou 240 en lard salé en 1859 puis respectivement à 400 et 300g en 1870."

miam miam ! ça fait envie !!

samedi 4 décembre 2010

Guêtres et capote du Fantassin de 1870

Voici quelques photos récupérées sur des sites de ventes, d'objets authentiques de fantassins de 1870.

Tout d'abord une paire de guêtres blanches, du modèle 1867, à deux rangs de boutons avec sous pieds en cuir depuis 1865 (absents ici ).








Et voici un superbe ensemble capote 1867 et bonnet de police à visière 1867 du ...67°de ligne. On note que les boutons n'ont plus la pente des capotes modèles 1845, la mode à changer.... on a presque la silhouette de 1914!







Le mystère de la gourde du zouave........

La pluspart d'entre vous connaissent cette photo célébrissime de Fenton en crimée, représentant deux zouaves, l'un donnant sa gourde au second qui est assis!
Tout cela est trés conventionel , les tenues sont règlementaires....sauf la fameuse gourde!
Elle est visiblement ronde, avec une cordelette qui est attachée dans deux oreilles sur les cotés....





Jusqu'à peu je n'avais jamais fait attention à celle ci! Hors grace à mon spécialiste du second empire, Fabien , que je remercie, je peux vous montrer un exemplaire de cette gourde désormais celebre! La voici :



Le bouchon est visiblement militaire, la gourde quand à elle de fabrication civile, en cuir bouilli.





Guêtre de cuir du fantassin de crimée

Lors de la campagne de crimée, la guêtre de cuir est retenue plutôt que celle de toile blanche. En effet, elle est réservée aux taches salissantes et à la tenue d'hiver. Dans l'optique d'un siege , elle est mieux à même de résister à la rigueur du climat et des missions!

Je n'ai pas encore trouvé le milésime de création de celle ci, tout ce que je peux en dire c'est qu'elle n'existe pas en 1828 dans le rêglement du general Hecquet, et quelle est mensionnée en 1845 dans l'habillement des chasseurs à pieds!

voici un rare exemplaire en état neuf que je viens de récupérer. Il est exactement comme à l'époque, il n'a jamais du être distribué car la guetre est encore de couleur fauve, couleur du cuir naturelle. A l'époque elles sont distribuées de cette couleur et c'est le soldat qui doit les noircir! et cela doit prendre du temps!! De même, le sous pied en cuir n'est attaché au moyen dun lacet de cuir que d'un seul coté, à charge au soldat d'attacher l'autre sur sa chaussure.






La fabrication semble tardive pour le second empire (1870-75) , car les oeillets sont en fer blanc. Les premiers modeles avaient des oeillets en laiton!


Elle est marquée du 13°bataillon de chasseurs à pieds, non datée, avec à l'exterieure le tampon du fabricant de Lyon. un 3 à l'encre noire à l'exterieure doit être la taille et un D le tampon d'expert (ce qui me fait dire qu'elle date de la troisieme republique!)












mercredi 17 novembre 2010

l'expédition du Missouri octobre 1864 novembre 2010

Voici quelques photos de notre dernier évènement de reconstitution de la guerre civile américaine.

Le WE dernier nous avons recréé un hôpital nordiste gardé par des miliciens du Kansas et attaqué par les cavalier de l'expédition du général Price en 1864. Pour reconstituer les tenues (qui vous sembleront très variées!!) je vous renvoie aux recherches effectuées par notre historien, sur le forum CCFF regroupant le 20th Maine et le french mess, les eux associations participantes.

les deux groupes font partis de ce que les americains appelent les "progressistes" c'est à dire un niveau exigeant d'authenticité. Ainsi les soldat n'ont sur eux que des équipements réalisés comme à l'époque (coutures mains chaussures chevillées bois...) ne portent que ce qu'un soldat portait à l'époque, dorment, mangent .... comme à l'époque!

http://ccffcw.xooit.fr/t1114-L-armee-de-Price-pendant-l-expedition-du-Missouri-1864.htm


les tenues présentées sont celles des miliciens du Kansas, mélange de tenues fédérales et d'effets civiles. La première illustration provient d'un document exceptionnel; les croquis d'un soldat qui a fait cette campagne. On y voit une diversité de tenues extraordinaire!! presque tous portent soit des chapeaux civil soit le chapeau fédéral (hardee hat) comme bien souvent sur le front de l'ouest.



Le champ de bataille :

L'hôpital :

les miliciens montent leurs tentes devant l'hôpital.

Tenue typique de cette campagne, pantalon, chemise et chapeau civiles et manteau fédéral.

Un échantillon de la milice du Kansas, on se croirait dans la BD Blueberry "terreur sur le Kansas"!!
Le temps se gâte, la milice regarde tomber la pluie en même temps que son moral sombre.....
Les combats commencent , il est très difficile de garder les armes en état de tirer avec cette humidité!

la soirée fut animée par des chants patriotiques " Lincoln and liberty" , "the battle cry of freedom", "tramp tramp tramp", "the battle hymne of the republic","just before the battle mother".....
Un extraordinaire WE, pluvieux mais trés sympatiques . Le thême de ce camp sera repris en juin pour être aprofondi !

cordialement

paco