Qui êtes-vous ?

Ma photo
Bienvenue sur ce blog. Passionné par les uniformes du XIX siècle et l'armée d'Afrique , on dit de moi que je fais le zouave......mais pas que ! Figurines fantastiques, Première et Seconde Guerre Mondial , croisade , époque napoléonienne etc ...Bref, j'essaye de varier les plaisir . Bonne lecture.

samedi 8 septembre 2012

Les Hussards en Algérie: aquarelles de Boisselier.

J'ai récemment rentré ces deux aquarelles de Boisselier sur ebay :

 la première, est visiblement inspirée de celle de Benigni dans le" Siddi Brahim" de Jean Brunon, d’ailleurs Boisselier précise en dessous du dessin: (Horace Vernet comme Bénigni)) Il serait intéressant de connaitre quel tome du journal militaire ? Quand à Horace Vernet il y a peu être une confusion avec un officier de spahis en tunique sur le tableau en question (voir notre discussion dans "Siddi Brahim de Jean Brunon" Sur le troupier, la petite veste n'a qu'un bouton de parement (deux selon le règlement) et le ceinturon n'est pas rêglementaire(crochets en "S" particulier aux hussards) Les casquettes portent toutes les deux la cocarde avec ganses en poils de chèvre noirs pour le troupier, en argent pour l'officier. Ces ganses sont des évolutions très récentes de juillet 1840 . La casquette 1833 en aie normalement dépourvue. La nouvelle casquette de 1840 est distribuée en priorité aux troupes qui arrivent de métropole comme notre 2°hussard! Benigni pour 1845 donne une casquette du type 1833 sans ganse et sans cocarde....curieux. Sans avoir les sources de ces deux peintres qui croire ? On note également l'armement du soldat, un mousqueton de cavalerie (an XIII ?), hors on sait que les régiments en arrivant en Algérie touchent les fusils de dragons plus adaptés à la guerre d’Afrique! L'officier est en tunique avec galons en fers de lances et pantalons à basanes simple à la mode des chasseurs d’Afrique .




La seconde aquarelle représente un trompette et un officier en petite tenue du 6° hussard en 1840 unique année où le régiment va stationner en Algérie lui aussi .

L'officier est en petite tenue (dolman à brandebourg en poils de chèvres noirs et pantalon d'ordonnance) et en casquette d’Afrique aux couleurs du régiment ( je n'ai pas trouvé trace dans les règlements de ces couleurs avant le bonnet de police mde 1843 ??)

le trompette est en veste d'écurie et pantalon basane garance, tenue universelle de la cavalerie en Algérie, selon la mode des chasseurs d’Afrique qui ne portent que rarement voir jamais les  tuniques ou dolmans en tenue de campagne. Les sabretaches ne sont pas portées non plus, le trompette ne porte que la giberne et un ceinturon curieux à plateaux? il devrait avoir un ceinturon de cavalerie légère à boucle en forme de "S" de 1828 ? la casquette est recouverte du couvre casquette en toile cirée noire sans numéro ce qui est logique aux hussards puisque les couleurs de vestes suffisent à reconnaitre le régiment!





Bonne lecture paco

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire